Nue-propriété dans le neuf ou dans l’ancien : que choisir ?

Si vous vous intéressez à l’achat d’une nue-propriété, vous aurez certainement remarqué que deux types de biens sont proposés sur le marché : ceux dans le neuf et ceux dans l’ancien. Quelles différences existe-t-il entre ces différents biens ? Lequel choisir ? Afin d’y voir plus clair, nous vous proposons un exemple concret à partir de deux biens similaires.

Une nue-propriété dans l’ancien

Nous nous basons sur une nue-propriété vendue par BM Finance dans le 13ème arrondissement de Paris.

Superficie: 65m2

Prix au m2 de la nue-propriété: 4 615 €

Nue-propriété vendue à: 300 000 € pour une valeur de 500 000 €

Période de démembrement: L’usufruitier est une femme de 83 ans. Son espérance de vie est de 9,5 ans. Toutefois, il est courant qu’après 90 ans, les personnes abandonnent leur usufruit suite à une dépendance trop forte.  Ainsi, on peut estimer la période de démembrement comprise entre 7 et 10 ans.

Une nue-propriété dans le neuf

Nous avons choisi un bien dans le 19ème arrondissement, un quartier similaire au 13ème. Il s’agit d’un appartement livré fin 2016.

Superficie: 65 m2

Prix de la nue-propriété: 5 120 € / m2 soit 332 800 €

Période de démembrement: 17 ans.

La nue-propriété dans l’ancien : un investissement plus intéressant

D’emblée, la nue-propriété dans l’ancien apparaît moins chère. Ainsi, la décote est plus importante. En effet, elle est de 67 % dans l’ancien contre 50 % dans le neuf.

De plus, concernant la période de démembrement, le nu-propriétaire dans l’ancien récupère l’usufruit entre 7 et 10 ans plus tôt que dans le neuf.

Ainsi, acheter dans l’ancien c’est acheter au juste prix, c’est à dire au prix du marché. En effet, dans le neuf les prix pratiqués sont bien supérieurs. Opter pour l’ancien permet donc de bénéficier d’une décote supérieure. De plus, l’ancien est plus avantageux car la période de démembrement, bien qu’aléatoire, est généralement plus courte. Par conséquent, vous récupérerez la pleine-propriété plus vite et pourrez ainsi retirer des revenus en louant votre bien, plus rapidement.

Enfin, si vous craignez le risque lié au caractère aléatoire de la durée de la période de démembrement, il est tout à fait possible de le mutualiser. Il s’agit ainsi d’acquérir plusieurs biens voire de faire un fonds. De cette manière, les risques liés à la durée de vie sont supprimés.

 

Share Button

About the Author: admin

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *